Large Title Image

Happy Pride!

Ce mois-ci, nous célébrons la communauté queer ! Nous nous fêtons, nous fêtons les droits et la visibilité acquis au cours des dernières décennies et nous fêtons pour reprendre de l'énergie pour toutes les revendications pour lesquelles nous devons continuer à nous battre. Nous pouvons être fier·ère·x·s de nous, pour tout ce que nous avons déjà accompli et pour tout ce que nous allons encore accomplir ! 

 

Actuellement, nous  assistons à un backlash. Ce sont surtout les droits et la sécurité des personnes trans et non-binaires qui sont de plus en plus attaqués. Les crimes de haine augmentent, les centres de conseil sont surchargés. Cette vague de haine est notamment alimentée par l'UDC et d'autres forces et médias bourgeois, lorsqu'ils nient l'existence des personnes trans et tentent de diviser notre communauté. Nous ne pouvons pas laisser faire cela : luttons ensemble, côte à côte, contre la norme cishétéro, contre toute discrimination et contre le patriarcat. Pour un avenir sans haine !

Nos revendications :

  • l'égalité juridique pour tous les couples et toutes les familles
  • pas d'enregistrement du sexe dans les documents officiels
  • une meilleure protection pour les personnes LGBTQIA+ réfugiées et la reconnaissance de la persécution en raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre comme motif de migration
  • extension de la protection contre la discrimination sur la base de l'identité de genre
  • enregistrement systématique des crimes de haine et augmentation des ressources pour les centres de conseil
  • interdiction des thérapies de conversion
  • interdiction des opérations non médicalement nécessaires sur les enfants inter

The first pride was a riot!

Le mois de juin est le mois de la fierté, mais comment en est-on arrivé là ?

 

Le 28 juin 1969, une descente de police dans un bar queer de New York a donné lieu à une résistance. Dans les années 60, la communauté queer s'y réunissait, dont surtout beaucoup de People of Color, mais il y avait régulièrement des raids de la police : des personnes étaient arrêtées pour leur sexualité et étaient ensuite dénoncées et “outées” de force dans le journal. Le 28 juin, une résistance contre cette répression permanente a eu lieu pour la première fois. Initiée, selon les sources, par la femme trans Sylvia Rivera ou par la femme lesbienne Stormé DeLarverie, il y a en tout cas eu une bagarre, une violence policière massive et, dans les jours qui ont suivi, de grandes manifestations à New York. Ce soulèvement contre l'oppression, la criminalisation et la discrimination de la communauté queer du 28 juin 1969 a marqué un tournant dans l'histoire de la lutte pour l'égalité et la tolérance. Le bar s'appelle d'ailleurs « Stonewall Inn » et se trouve dans la « Christopher Street », c'est pourquoi le Christopher Street Day (abrégé CSD) est fêté dans le monde entier en juin, rappelant ainsi les « Stonewall Riots », manifestant pour l'égalité des droits et contre la discrimination et organisant une grande fête.

Et chez les Jeunes Vert·e·x·s ?

Nous, les Jeunes Vert·e·x·s, avons toujours été très ouvert·e·x·s envers les personnes queer, mais au sein de notre parti, nous avons encore du retard à rattraper : il est essentiel que nous n'utilisions pas seulement l'écriture inclusive, mais que nous comprenions et vivions les idées qui se cachent derrière. Nous devons prendre conscience que nous aussi, les Jeunes Vert·e·x·s, faisons partie d'une société souvent encore très hostile envers les personnes queer et que nous sommes marqué·e·x·s par des modes de pensée hétéro-normatifs. Nous devons donc, en plus de notre engagement politique, remettre en question nos propres structures qui ne sont pas toujours exemptes de discrimination. Cela implique de réfléchir, de s'informer et d'écouter attentivement les personnes queer au sein du parti, mais aussi de manière très pratique au quotidien, par exemple en utilisant les pronoms corrects. Nous avons tous·x·tes encore du travail à faire, mais ensemble nous y arriverons.

participer

Tu souhaites te mettre en relation avec d'autres personnes queer au sein des Jeunes Vert·e·x·s et défendre des causes queer ? Alors viens rejoindre le nouveau GT Queer !